Coton tige et baume à lèvre, l’union en vaut-il la chandelle?

Partage:

Ça faisait plusieurs fois que je voyais passer une photo démontrant une chandelle improvisée unissant un coton tige encastré à même un baume à lèvre. Je me suis toujours demandé si ça valait le coup de retenir la technique…

Eh bien, rien ne vaut un bon test maison pour en avoir le cœur net.

J’avais déjà traité de baume à lèvre dans une publication antérieure comme accélérant pour allumer un feu. Mais qu’en est-il des possibilités d’en faire une chandelle improvisée.

Alors, c’est avec un beau tube flambant neuf et un coton tige, en guise de mèche, bien enfoncé en son centre que j’ai vérifié ce simple truc.

Tenu à la verticale, j’ai allumé le coton tige et regardé bruler le tout…

Les 10 premières minutes se sont passées à merveille comme si c’était une vraie chandelle avec une belle flamme régulière. Le baume était en ébullition sans trop déformer la bordure plastique et sans faire de dégât.

Je me disais WoW, c’est pas mal, mais ça duré jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de coton. Ne restant que la tige dans le baume, c’était le début de la fin. La flamme a perduré encore deux minutes avec difficulté, et puis plus rien…Kapout!

C’est sur ces mots magiques que je vous laisse vous faire votre propre idée, si cette technique est à retenir à des fins de dépannage.

http://survieboreale.com/wp/truc-allume-feu-les-accelerants-improvises/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *