Treuil improvisé

Partage:

Vous vous êtes enlisé avec votre véhicule qui ne possède pas de treuil. Pour ne pas passer la nuit sur place, car malheureusement personne ne sais ou vous êtes, vous tentez de sortir celui-ci de sa fâcheuse position. Vous faites l’inventaire de votre matériel. Une longue corde de 25 mètres (de bon diamètre), deux bouts de corde de moindre capacité et une scie ou une machette…bien assez pour vous sortir de cette situation.

Avec votre scie coupez deux arbres de trois mètres de longueur. Ils doivent avoir au moins 10 cm à la base pour être assez solide afin de réaliser votre treuil. Coupez aussi deux petits arbres de moindre diamètre d’un mètre de long et aiguisez-en l’une de leurs extrémités pour les enfoncer à même le sol tel un piquet de clôture.

Donc, on se retrouve avec; deux arbres, deux piquets, deux petits bouts de corde (1 mètre) et la longue corde principal pour réaliser le tout.

Attachez l’extrémité de la corde principale à un arbre (bien solide) qui sera votre ancrage de départ pour treuiller votre véhicule. Déroulez ensuite la corde jusqu’à votre véhicule sans attacher celui-ci. Du moins pas encore.

À mi-parcours entre l’arbre (ancrage) et votre véhicule, déposez perpendiculairement sur la corde l’un des deux arbres (juste un petit 30 cm sur la corde) (Il sera le tambour du treuil). Déposez ensuite l’autre parallèlement à la corde sur l’arbre déjà au sol (IL sera le levier du treuil). Ceux-ci devront former un « L » se chevauchant de 30 centimètres et seront l’ensemble du treuil. (Voir les photos). On y passe ensuite la corde principale telle les illustrations qui sont somme toute difficile à décrire.

C’est le moment de planter nos piquets. À 1,5 mètre de la corde principale, vis-à-vis l’arbre perpendiculaire. C’est aussi le moment d’attacher votre véhicule car on est prêt à actionner le treuil.

Alors, première étape. On prend l’arbre parallèle à la corde (qui est le levier de force) et on le fait pivoter de 180 degrés dans l’axe de la corde en le soulevant et le rabattant au sol.

Ensuite deuxième étape, on fait pivoter le deuxième arbre (celui perpendiculaire à la corde ou tambour) de la même manière que le premier. C’est à dire de 180 degrés. Déjà on commence à mettre une légère tension sur la corde principale.

Il faut répéter ces deux étapes consécutives  jusqu’à ce que la tension soit assez forte pour tirer le véhicule. Les piquets empêcheront le tambour de se déplacer au sol lors de la traction. Et les courtes cordes empêcheront le levier de reprendre sa position (se détendre) vu la grande tension exercée sur la corde principale. Il faudra les fixer sur la corde principale (Nœud Prusik) préalablement.

Voilà! La tension exercée devrait être assez forte pour aider à la sortie de votre véhicule…

À pratiquer avant d’en avoir vraiment besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *