La nasse improvisée.

Partage:

Quoi de plus simple de pêcher de façon passive soit par une ligne dormante ou encore une nasse pour s’alimenter lors d’une situation de survie. Nous avons déjà mentionné le fait que la plupart des berges de ce monde sont malheureusement jonché de débris de toute sorte. Vous pourriez tirer profit de ces déchets en vous fabriquant une de ces nasses improvisées.

À partir de bidons bien nettoyés on leur enlève leurs extrémités à l’aide d’un couteau.

La partie du bidon ou se trouve le bouchon agira comme un entonnoir une fois inversé et encastré à même les côtés du bidon.

On pourra fendiller la partie bouchon pour réduire la possibilité de sortie des poissons. Si l’on désire plus d’espace, on pourra y fixer un deuxième contenant de plastique qui agira comme deuxième entrée.

Pour fixer toutes ces composantes, une petite incision et un bout de bois de petit diamètre fera l’affaire.

Il faudra ensuite lester la nasse avec quelque pierre pour empêcher celle-ci de se déplacer une fois au fond de l’eau et la garnir d’appât susceptible d’attirer les poissons à l’intérieur pour trapper ceux-ci…

Voilà! Bonne pêche!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *