Chauffe-mains

Partage:

Il existe plusieurs types de chauffe-mains sur le marché et je trouvais pertinent, en cette saison froide d’en faire l’essai, et de vous partager les résultats. Pour ce faire, j’ai fait appel à de féminines mains frileuses pour tester les trois types et modèles choisies.

Les trois types diffèrent les uns des autres.

Le premier…les fameux Hand warmer de Grabber ou communément appelé Hot Pad sont des pochettes offertes en paire à usage unique qui s’activent au contact de l’air lorsqu’on déballe de leur emballage (je crois que tout le monde connais). Elles procurent une belle chaleur qui est maintenue pendant à peu près sept heures…quand elles fonctionnent… En effet, elles ne fonctionnent pas toujours, d’où l’importance d’en apporter plusieurs avec vous. Elles se glissent facilement dans les mitaines ou encore dans nos bottes. D’ailleurs, un modèle de forme différente et adhérent d’un côté est fabriqué à cet effet. Flexible, peu couteux, mais laisse une certaine empreinte écologique du fait que le produit est à usage unique… Malheureusement.

https://www.mec.ca/fr/product/4016-235/Chauffe-mains

 

Le chauffe-mains rechargeable de Maxx Dry prend 4 à 5 heures à recharger et offre une performance de réchauffement de 2 à 3 heures. Un peu moins qu’indiqué par le fabricant. Par contre il est réutilisable et peut servir de bloc d’énergie pour une recharge d’appareil électronique. Une fois glissé dans son étui et avec ses deux niveaux d’intensités, il a su pendant les tests (à intensité maximum), tenir les mains tempéré tout au long de la sortie pendant près de trois heures. Le format est intéressent et se glisse très bien dans une mitaine. Je me le suis procurer à la boutique L’Équipeur au cout de $20

 

Le chauffe-main à l’essence. Il existe plusieurs model à essence mais pas n’importe quelle essence. Celle à briquet. Le model testé est un Olympia semblable au model Zippo. Le remplissage (par le haut) est assez rapide avec un petit entonnoir qui est fourni avec le chauffe-main testé. On remet la mèche en position, on allume celle-ci, on remet le capuchon protecteur ventilé en position et on insère le tout dans sa pochette protectrice et vous retrouvez avec un chauffe-mains performant qui produit une chaleur assez intense pendant douze à quatorze heures… Réutilisable, il vous suffira d’emporter le nécessaire pour un remplissage. Quelques formats sont offerts.

Mise en garde importante. Il n’est pas conseillé de dormir dans un sac de couchage avec. Par contre si vous le faites quand même, je vous suggère fortement de laisser celui-ci dans son étui, vu qu’il performe intensément…Cela éviterait  de vous retrouver avec une odeur de bacon et un cratère dans la cuisse au petit matin…

https://www.mec.ca/fr/product/5014-829/Chauffe-mains

https://www.amazon.ca/Zippo-Mfg-Company-40285-Warmer/dp/B00ABA0IBK/ref=sr_1_10?ie=UTF8&qid=1484594381&sr=8-10&keywords=chauffe+main

 

 

Naturellement, il existe plusieurs autres modèles tels que le Sachet chauffant réutilisable de Toasterz que j’avais déjà testé par le passé. Il fonctionne très bien. Il suffit de presser un disque d’acier inoxydable à l’intérieur de la pochette qui crée une réaction chimique produisant une chaleur intéressante pendant près de deux heures. Seul bémol, le réarmement de celle-ci… Il faut en effet, faire bouillir la pochette dans une casserole et de l’eau pour liquéfier les cristaux qu’a formés  le procédé chimique… Peu couteux, il fonctionne à tout coup très bien.

https://www.mec.ca/fr/product/5012-687/Sachet-chauffant-r%C3%A9utilisable

En espérant que tous ces petits tests vous seront utiles pour vos extrémités frileuses…Bonne hiver!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *