Initier un jeune à l’utilisation d’un couteau…Les 8 règles.

Partage:

Pourquoi ne pas inculquer à votre enfant dès le jeune âge le bon comportement et les bonnes méthodes à adopter face à l’utilisation d’un couteau? Ce privilège le remplira de fierté tout en lui enseignant les bonne valeurs et règles de sécurité liées à cet outil essentiel en plein-air. En y mettant du sien, vous pourrez lui faire confiance sans trop de tracas sachant qu’il appliquera ces toutes petites règles bien simples.

1- Toujours avoir la permission des parents.

Vous n’avez pas vraiment le gout de voir votre jeune se promener peu importe où, le couteau à la ceinture sans même que vous le sachiez.

La permission s’impose, pour que ce soit perçu comme un privilège sous supervision.

 

2- Le dégagement de sécurité.

Avant d’entreprendre une tâche avec son outil de coupe, le jeune devra se créer sa zone de travail sécuritaire. Celle-ci aura le diamètre de ses bras allongés et deviendra son aura de travail. Donc, interdiction à d’autres jeunes d’y pénétrer…la sécurité avant tout.

 

3- Tâche finie…dans l’étui.

Dès la tâche terminée, la lame replonge dans son fourreau (plié pour les canifs). Le manque d’assurance dans les gestes du jeune pourrait engendrer des blessures, alors…on ne prend pas de chance.

 

4- Le triangle de danger.

Le triangle de danger se situe à l’intérieur des cuisses. C’est dans cette zone ou se dissimule les artères fémorales où circule un flot important de sang. Une bonne technique de manipulation (bushcraft) et une bonne prise de conscience pourra faire en sorte d’éviter un malheureux incident… Intimement lié à la règle #5.

 

5- Couper vers l’extérieur.

Toujours imaginer ou finira la lame si celle-ci quitte accidentellement l’endroit où elle était appuyée. D’où l’importance de pousser la lame vers l’extérieur du corps. C’est aussi à ce moment qu’on prend conscience de la règle #2.

 

6- Ne jamais courir.

Un enfant cour à 80% du temps pendant la journée. Un enfant est maladroit à 80 % en permanence. Un enfant qui cour pendant une journée devrait tomber une à treize fois à 99,99% du temps. Alors, imaginez si on combine un couteau dans les mains de celui-ci. Ce qui nous ramène à la règle #3 et évitera les blessures. (Les pourcentages peuvent varier d’un enfant à l’autre…LOL!).

 

7- Ne jamais lancer.

Un lancer fera quitter le couteau de sa zone de travail sécuritaire et perdre le contrôle de l’outil du même coup. S’il percute un objet, tel un arbre, un rebond pourrait blesser quelqu’un à proximité.

 

8- Passer le couteau.

La manière la plus simple et sécuritaire de passer un couteau à quelqu’un est de le saisir par la lame, le dos de la lame vers la paume de la main, le tranchant vers l’extérieur et de tendre à la personne voulue la poignée.

 

J’espère ne pas vous décourager avec toutes ces règles, mais elles feront en sorte d’exposer votre jeune de manière sécuritaire à ce type d’outil qui feront de lui un futur coureur des bois…sécuritaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *