Essai Cold steel Bushman

Partage:

La compagnie Cold Steel nous a surprises il y a quelques années avec l’arrivée de l’économique couteau Bushman (made in china) offert en deux styles (le modèle standard que j’ai essayé et le bowie à lame plus large).

IL est brillamment fabriqué à partir d’une simple plaque d’acier au carbone SK-5 (trempé) et la poignée, roulée sur elle-même, est simplement soudé pour arriver à une forme conique.

 

Pour protéger le tout contre la rouille, le couteau (de 31 cm) a été enduit d’une couche de peinture noir (powder coting) et s’avère extrêmement léger.

 

 

D’ailleurs, ses dimensions et sa légèreté (300gr) en font un outil facile à transporter mais qui devient un défaut lors de coupe à la volée (comme une machette) par son manque d’inertie.

 

La lame de 7 pouce (18cm) et de 1/8 de pouce (3mm) a une forme plutôt classique est très tranchante (d’origine) et extrêmement flexible.

 

La poignée conique est plutôt glissante (sans garde) et pas très ergonomique. Il serait fortement suggéré d’y déposer un bout de chambre à air pour gagner en adhérence. Par contre, cette dite poignée de par sa forme, peut transformer le couteau en lance. Il suffit d’y emboiter un bâton aiguisé et le tour est jouer. Il y a un petit trou au bout de la poignée pour maintenir le bâton en place à l’aide d’une vis ou d’un œillet.

 

L’étui maintenant……en cordura cousue et rivetée est moche, très moche! Ultra basic! Le couteau y est bien maintenu mais s’enlise pratiquement jusqu’au bout de la poignée et rien pour le retenir en place. Une poche latérale y a été installée pour ranger de menu article (utile à votre usage) et ne se porte qu’à la ceinture et droitier seulement.

 

IL est malgré ses quelques défauts, agréable à utiliser est très bien affuté et performe très bien en mode « Lance » (passe à travers un contre-plaqué 3/8 sans problème). La minceur de sa lame va nuire lors de séance de bâtonnage qui pénètre très bien le bois mais sans le fendre. À force d’utilisation, l’enduit finira par disparaitre et c’est bien normal. Il faudra appliquer sur la lame d’une huile minérale pour prévenir la rouille.

 

Sans être l’ultime couteau de survie, vous aurez le goût de le tordre, le plier et le frapper à même titre que les essais démonstratifs des vidéos de la compagnie Cold Steel, lors de son utilisation.

 

https://www.youtube.com/watch?v=Xq1EFWVV3C0

 

Donc, je peux vous le conseiller si vous chercher un outil léger, tranchant, versatile et économique…

N’oubliez pas que le meilleur des couteaux de survie est celui que l’on emporte avec nous.

 

Prix : $40 CAD

 

http://www.amazon.ca/Cold-Steel-95BUSK-Bushman-Knife/dp/B00BD4W54Q/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1428259733&sr=8-1&keywords=cold+steel+bushman

 

Ma note : 6.5/10

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *