Filtre mini Sawyer

Partage:

Je viens de faire le test du très compact petit filtre à eau de la compagnie Sawyer et à vrai dire, je suis plutôt enchanté. Le descriptif de base est tellement complet que je n’ai fait que le copier.

http://www.tactika.fr/eau/221-sawyer-mini.html

Par contre j’ai quand même pris quelques photos que j’ai commentées….

Il n’est probablement pas nécessaire de rappeler à quel point l’eau potable est importante pour la vie, donc la survie. S’il est possible de ne pas manger pendant 3 semaines, il est en revanche quasi impossible de survivre plus de 3 jours sans boire.

Si vous deviez ne choisir qu’un seul objet pour améliorer vos chances de survie (quel que soit l’environnement), ce serait un filtre à eau. Et si vous deviez ne choisir qu’un seul filtre, ce serait celui-là…

Car le filtre Sawyer Mini est réellement impressionnant. Utilisant une technologie révolutionnaire, se basant sur des matériaux conçus pour un usage médical (la dialyse du rein en l’occurrence), ce filtre réutilisable à volonté, comprend une membrane à fibres creux de 0,1 micron, permettant d’éliminer avec une très grande efficacité 99,9999% des bactéries, protozoaires et algues, mais surtout, permettant une durée de vie inédite, et des dimensions largement inférieures à la concurrence.
Ainsi, le Sawyer Mini ne mesure que 12,5 cm de long pour un diamètre de 2,5 cm, de quoi tenir dans la main ou la poche, pour un poids négligeable de 40 grammes (100 grammes pour le kit complet).

Mais surtout, et c’est hallucinant, ce filtre est capable de traiter jusqu’à 100 000 gallons, soient 378 541 litres !! Pour ceux qui ne se rendent pas bien compte de ce que représente une telle capacité de filtrage, sachez que si ne deviez boire que de l’eau filtrée par ce dispositif, à raison de 3 litres d’eau potable par jour, vous pourriez boire tous les jours pendant 345,5 ans ! Autant dire que vous n’aurez jamais à remplacer ce filtre, juste à le nettoyer (grâce à une seringue de nettoyage, incluse), et ce même pour un usage partagé (ce qui le rend parfait pour la préparation aux situations d’urgence, même pour une famille entière).

Outre ses dimensions et sa capacité exceptionnelles, le Sawyer Mini se distingue aussi par sa polyvalence… En effet, le filtre est fourni avec une paille, une poche à eau et une seringue de nettoyage, ce qui permet une utilisation dans un maximum de situations :
Le Mini peut se visser sur la poche à eau en Mylar d’une contenance de 0,5 litre, qui est fournie, et qui peut servir de « gourde » ou mini sac d’hydratation, ou servir pour remplir un autre récipient, à raison d’environ 30 secondes pour 75 cl, par compression. Le filtre est conçu également pour se visser sur un grand nombre de bouteilles d’eau.


Une paille, fournie également, permet de boire directement à la source (dans une rivière par exemple). Le Sawyer Mini peut en outre fonctionner comme un simple filtre par gravité, et peut également, via un adaptateur, se fixer sur un sac d’hydratation (type CamelBak, Source, Platypus…)

Difficile donc d’être plus polyvalent et performant que ce filtre, dont l’usage peut donc aller de la randonnée au prepping, en passant par le camping ou le voyage.

A la fois minuscule, polyvalent et increvable!

2 réponses sur “Filtre mini Sawyer”

  1. Salut, et merci pour cet revue du filtre sawyer.
    Toi qui vit dans un pays avec des vrais hivers, as-tu eu des problèmes avec le gel ?
    Certains affirment que dans ce cas là, le filtre deviendrait inutilisable du fait que les fibres étant trop fins, casseraient sous l’effet du gel. D’autres plus critiques, prétendent que ce filtre ne tiendrait pas sur la durée (à cause de cette fragilité) même hors gel : https://youtu.be/R8FnItYPFFE

    1. En effet, le Sawyer tout comme les autres filtres du genre sont sensibles au gel. L’eau passant de l’état liquide à solide gagne en volume et pourrait occasionner des bris à l’équipement en question. Alors voici quelques suggestions pour éviter que ce type de bris survienne sur le Sawyer. Après utilisation, agiter fortement le filtre en le tenant par l’une de ses extrémités pour en extraire l’eau accumulée. À la limite, soufflez dans l’une de ses extrémités si la première étape n’a pas fonctionné. Pour le remisage, si vous laissez le filtre dans votre sac à dos à des températures très basses, le résiduel d’eau pourra quand même faire des dommages. Alors il serait préférable de remiser celui-ci sur vous (dans un sac de type «Ziploc»), à la chaleur de votre corps. La petite dimension du Sawyer ne devrait pas entraver vos mouvements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *