Paratinder

Tant qu’à utiliser de la paracorde…pourquoi ne serait-elle pas inflammable? Bien, elles le sont toute… ça reste quand même des fibres de nylon, mais la Paratinder est conçu pour être allumée. La compagnie Américaine Ultimate Survival Technologies y a pensée en insérant dans la corde une mèche inflammable longitudinale (rouge) faisant la longueur totale de celle-ci. Fallait y penser!

Continuer la lecture de « Paratinder »

UCO Sweetfire

L’allume-feu Sweetfire de UCO est constitué de fibre dérivé de la canne à sucre appelé Bagasse infusé de cire végétale. Ce qui lui donne des propriétés hydrorésistantes naturelles. Au bout de sa forme pyramidale, on retrouve un produit inflammable, tel une allumette pour allumer celle-ci par friction éliminant le besoin d’apporter des allumettes ou un briquet. (On ne part quand même jamais sans briquet, allumettes ou firesteel).

Continuer la lecture de « UCO Sweetfire »

Rondelle combustible

On a ici un produit de fabrication américaine vendu par Coghlans Canada. Il s’agit en fait d’une rondelle constitué de sciure de bois et de cire inodore. Elle s’effrite très facilement dès l’ouverture du paquet qui n’est malheureusement pas conçu pour se refermer. Donc, à mettre dans un sac refermable avant de partir. On peut en sectionner une partie de celle-ci selon la durée de combustion voulu.

Continuer la lecture de « Rondelle combustible »

L’allume-feu Firefly

Fabriqué en Colombie britannique, au Canada, la compagnie Inspiratek a eu la bonne idée de créer un allume-feu hydrofuge et non-toxique constitué de cire d’abeille naturelle. Le paquet offre 9 languettes allume-feu dans un sac translucide refermable. Les instructions en Anglais et en français sont appliquées sur le paquet de 32 grammes et contiennent en plus du fonctionnement, quelques consignes de sécurités. Il est indiqué que l’utilisation s’adresse aux motoneigistes, pilotes, chasseurs, campeurs, forestiers, fermiers et pour les poêles à bois…

Ils auraient pu aussi ajouter, la survie…

Continuer la lecture de « L’allume-feu Firefly »