Le banc de parc

Lors d’un passage obligé (bien involontaire de notre part) en forêt dans nos régions froide et que la nuit survient, nous sommes bien conscient que le danger premier n’est l’ours noir, les extraterrestres ou les zombies mais bien l’hypothermie. Le feu sera l’une des priorités pour nous garder au chaud pendant cette période sombre et froide, tout comme l’abri. Une autre chose qui pourrait améliorer notre sort serait de s’isoler du sol. Sol qui dégage un certain taux d’humidité en tout moment et en toute saison et ne fait qu’amplifier l’effet du froid sur notre corps…

Continuer la lecture de « Le banc de parc »

Face à un ours noir

800 000 ours noir vivent en Amérique du nord dont 70000 au Québec…Rarement agressif, l’ours n’en reste pas moins un animal sauvage, un prédateur de grande dimensions (87kg (191 lb) pour le mâle adulte, jusqu’à deux mètres de haut (6 pieds 5 pouces) étant capable de courir jusqu’à 50 km/h et dont le comportement et les réactions sont toujours difficiles à prévoir. Ils peuvent parfois se dresser sur leurs pattes arrière. En agissant ainsi, ils ne cherchent à mieux identifier une odeur ou une source de bruit.

Continuer la lecture de « Face à un ours noir »